Foire Aux Questions (FAQs)

Rechercher dans la FAQ

Show Filter Hide Filter





Support 24/7

En plus de notre assistance technique (via le chat Dlubal, par exemple), notre site Web contient de nombreuses ressources pour vous aider à utiliser les produits de Dlubal Software.

Newsletter

Recevez régulièrement des informations telles que nos actualités, conseils pratiques, événements, offres et bons d'achat.

  • Réponse

    Si une barre est connectée de manière excentrée à une surface ou à une autre barre, vous pouvez également imaginer que chaque nœud (RSTAB) et chaque nœud EF (RFEM) de chaque élément est couplé à une barre (voir la Figure 01 ci-dessus). . Le résultat est identique à celui des excentrements définis (voir la Figure 01 ci-dessous).

    Figure 01 - Excentrement avec des barres rigides (en haut) et des excentrements définis (en bas)

    Le système représenté sur cette photo n’est rien de plus qu’un treillis avec une membrure supérieure et une membrure inférieure, reliés entre eux par des verticales. Comme on le sait, les semelles sont de plus en plus sollicitées par les efforts normaux et moins par les moments fléchissants en raison de la géométrie.

    Figure 02 - Diagramme du moment fléchissant (en haut) et diagramme de l'effort normal (en bas)

  • Réponse

    Il existe deux méthodes:

    1. Vous pouvez définir la barre correspondante comme une barre nulle. Par conséquent, elle n'est pas considérée dans le calcul de tous les cas de charge et combinaisons de charges.
    2. Vous pouvez désactiver la barre correspondante entièrement ou uniquement pour certains cas de charge et/ou combinaisons de charges. Pour ce faire, vous devez activer l'option «Modifier les rigidités» dans les paramètres de calcul du cas de charge ou de la combinaison de charges. Vous pouvez ensuite désactiver cette barre dans un nouvel onglet.

    Cependant, vous devez prêter attention aux points suivants:

    • Lorsque vous utilisez la barre nulle, un message d'avertissement s'affiche si les charges de barre ont été définies.
    • Dans le cas de charges générées, les charges sont redistribuées automatiquement lors de l'utilisation de la barre nulle.
    • Si la barre est désactivée dans les paramètres de calcul, les charges de barre et les charges générées déterminées ne sont pas considérées. Aucun message d'erreur ne s'affiche dans ce cas. Il est nécessaire de redistribuer les charges manuellement.
  • Réponse

    Outre la force de précontrainte ou le fléchissement du câble cible, vous pouvez également spécifier la longueur du câble, comme le montre la Figure 01.

    Figure 01 - Entrée de la longueur du câble

    Le programme tente ensuite d'ajuster le câble soumis à la force agissante (un cas de charge du type «recherche de forme» avec une charge propre, par exemple) de sorte que la longueur corresponde à la longueur spécifiée.

  • Réponse

    Les solides sont connectés à l'aide d'une libération de surface avec la non-linéarité «fixe si négatif pz». La force pz est calculée à partir de l'orientation des surfaces de contact. Si l'orientation des deux surfaces est la même et que vous souhaitez que la charge de compression soit transférée entre les surfaces, vous devez utiliser la non-linéarité «fixe si pz positif».
  • Réponse

    Le répertoire de travail est un chemin d'accès local où les données de la structure actuellement ouverte sont temporairement gérées et enregistrées. Il se compose des premières lettres du fichier et seuls des caractères ASCII peuvent être utilisés.

    Voici quelques exemples de caractères non ASCII : ä, ö et ß.

    Pour éviter ce problème, remplacez les caractères spéciaux dans le nom du fichier par des caractères ASCII, tels que « ae » et « ss » au lieu de « ä » et « ß ». Ce message ne s'affichera plus à la réouverture du fichier.
  • Réponse

    Afin de calculer des cas de charge, des combinaisons de charges ou de résultats uniquement comme la commande «Pour calculer ...» (voir la Figure 01), vous pouvez utiliser la méthode CalculateBatch de l'interface ICalculation. La méthode attend un champ avec le type de charge Charge pour le transfert. Cette Charge inclut le numéro de la charge et le type (une combinaison de charges, par exemple):

    Sous-batch_test ()
        
    'obtenir l'interface du modèle ouvert et verrouiller la licence/le programme
    Atténuer le iModel comme RFEM5.IModel3
    Définir iModel = GetObject (, «RFEM5.Model»)
    iModel.GetApplication.LockLicense
        

    En cas d'erreur, Aller à e
        
    'Obtenir une interface pour le calcul
    Dim iCalc As ICalculation2
        Set iCalc = iModel.GetCalculation
        
    'créer un tableau avec les types de charge
    Dim charges (3) Au chargement
    charges (0) .no = 1
    charges (0) .Type = LoadCaseType
        
    charges (1) .no = 4
    charges (1) .Type = LoadCaseType
        
    charges (2) .no = 4
    charges (2) .Type = LoadCombinationType
        
    'calculer toutes les charges du tableau en même temps
    Charges iCalc.CalculateBatch

    e:  If Err.Number <> 0 Then MsgBox Err.Description, , Err.Source
        
    Définir iModelData = Aucune
    iModel.GetApplication.UnlockLicense
    Définir iModel = Rien

    End Sub
  • Réponse

    Le facteur de correction du cisaillement est considéré dans le programme RF-LAMINATE à l'aide de l'équation suivante :


    $k_{z}=\frac{{\displaystyle\sum_i}G_{xz,i}A_i}{\left(\int_{-h/2}^{h/2}E_x(z)z^2\operatorname dz\right)^2}\int_{-h/2}^{h/2}\frac{\left(\int_z^{h/2}E_x(z)zd\overline z\right)^2}{G_{xz}(z)}\operatorname dz$

    mit $\int_{-h/2}^{h/2}E_x(z)z^2\operatorname dz=EI_{,net}$

    Le calcul de la rigidité de cisaillement est expliqué à la page 15 du manuel de RF-LAMINATE (en anglais).

    La Figure 01 montre le calcul du facteur de correction du cisaillement de la plaque de 10 cm d'épaisseur. Les équations utilisées ici ne sont valables que pour des structures à plaques symétriques simplifiées.

    Couche z_min z_maxE_x(z)(N/mm²)G_xz(z)(N/mm²)
    1-50-3011 000690
    2-30-1030050
    3-101011 000690
    4103030050
    5305011 000690

    $\sum_iG_{xz,i}A_i=3\times0,02\times690+2\times0,02\times50=43,4N$

    $EI_{,net}=\sum_{i=1}^nE_{i;x}\frac{\mbox{$z$}_{i,max}^3-\mbox{$z$}_{i,min}^3}3$

    $=11 000\left(\frac{-30^3}3+\frac{50^3}3\right)+300\left(\frac{-10^3}3+\frac{30^3}3\right)$

    $+11 000\left(\frac{10^3}3+\frac{10^3}3\right)+300\left(\frac{30^3}3-\frac{10^3}3\right)+11 000\left(\frac{50^3}3-\frac{30^3}3\right)$

    $=731,2\times10^6Nmm$

    $\int_{-h/2}^{h/2}\frac{\left(\int_z^{h/2}E_x(z)zd\overline z\right)^2}{G_{xz}(z)}\operatorname dz=\sum_{i=1}^n\frac1{G_{i;xz}}\left(χ_i^2(z_{i;max}-z_{i,min})\;χ_iE_{i,x}\frac{z_{i,max}^3-z_{i,min}^3}3+E_{i,x}^2\frac{z_{i,max}^5-z_{i,min}^5}{20}\right)$

    $χ_i=E_{i;x}\frac{z_{i;max}^2}2+\sum_{k=i+1}^nE_{k;x}\frac{z_{k,max}^2-z_{k,min}^2}2$


    χ113,75 106
    χ2
    8,935 106
    χ3
    9,47 106
    χ4
    8,935 106
    χ5
    13,75 106


    $\sum_{i=1}^n\frac1{G_{i;yz}}\left(χ_i^2(z_{i,max}-z_{i,min})-χ_iE_{i,y}\frac{z_{i,max}^3-z_{i,min}^3}3+{E^2}_{i,y}\frac{z_{i,max}^5-z_{i,min}^5}{20}\right)=$


    8,4642 1011
    3,147 1013
    2,5 1012
    3,147 1013
    8,4642 1011

    Somme 6,7133 x 1013

    $k_z=\frac{43,4}{{(731,2e^6)}^2}6,713284\;e^{13}=5,449\;e^{-3}$

    $D_{44}=\frac{{\displaystyle\sum_i}G_{xz,i}A_i}{k_z}=\frac{43,4}{5,449\;e^{-3}}=7964,7N/mm$

    Cela correspond à la valeur affichée dans RF-LAMINATE (Figure 02).
  • Réponse

    Il est possible d'effectuer deux types de calcul dans RF-GLASS. Avec le calcul 2D, la structure en verre est affichée sous forme d'élément de surface. Lorsque l'on considère le couplage de cisaillement, une section équivalente est déterminée à l'aide de la théorie des stratifiés. Mais avec le calcul 3D la composition de couche est modélisée sous forme d'élément solide lors du calcul et ainsi l'efficacité des rigidités entre la feuille et le verre est déterminée précisément en considérant le couplage de cisaillement.

    De plus amples informations sur les méthodes de calcul sont disponibles dans le chapitre 2 du manuel de RF-GLASS.

  • Réponse

    Seul le paramètre par défaut d'un incrément de charge peut être défini lorsqu'un modèle de matériau non linéaire complexe est défini. En effet, le programme ne peut pas déterminer la rigidité adéquate du matériau pour chaque quantité de charge incrémentielle. La charge maximale exacte doit être appliquée à la structure afin de déterminer l'état du diagramme contraintes/déformations du matériau.


    Figure 01 - Modèle de matériau - Matériau non linéaire défini

    Ce paramètre est disponible et modifiable dans les « Paramètres de calcul » et dans les « Paramètres de calcul » de la boîte de dialogue Cas de charge et combinaisons.


  • Réponse

    L'exemple de code suivant montre comment définir différents paramètres de calcul via l'interface COM. Il explique également comment définir un paramètre pour désactiver la rigidité de cisaillement :

        '   get model interface
        Set iApp = iModel.GetApplication()
        iApp.LockLicense
        
        '   get calculation interface
        Dim iCalc As RFEM5.ICalculation2
        Set iCalc = iModel.GetCalculation
        
        '   get surface bending theory
        Dim calc_bend As RFEM5.BendingTheoryType
        calc_bend = iCalc.GetBendingTheory
        
        '   get settings for nonlinearities
        Dim calc_nl As RFEM5.CalculationNonlinearities
        calc_nl = iCalc.GetNonlinearities
        
        '   get precision and tolerance settings
        Dim calc_prec As RFEM5.PrecisionAndTolerance
        calc_prec = iCalc.GetPrecisionAndTolerance
        
        '   get calculation settings
        Dim calc_sets As RFEM5.CalculationSettings
        calc_sets = iCalc.GetSettings
        
        '   get calculation options
        Dim calc_opts As RFEM5.CalculationOptions
        calc_opts = iCalc.GetOptions
        
        '   set ShearStiffness to false
        calc_opts.ShearStiffness = False
        iCalc.SetOptions calc_opts

    La macro EXCEL correspondante est disponible au téléchargement ci-dessous.

1 - 10 sur 119

Contactez-nous

Vous n'avez pas trouvé réponse à votre question ?
Contactez notre assistance technique gratuite par e-mail, via le chat Dlubal, sur notre forum international ou envoyez-nous votre question via notre formulaire en ligne.

+33 1 78 42 91 61

info@dlubal.fr

Premiers Pas

Premiers pas

Ici vous trouverez quelques trucs et astuces pour faciliter votre prise en main des logiciels de calcul de structure RFEM et RSTAB.

Simulation des flux d'air et génération des charges de vent

Le programme autonome RWIND Simulation vous permet de simuler les flux de vent sur des structures simples et complexes à l'aide d'une soufflerie numérique.

Les charges de vent générées qui agissent sur ces objets peuvent être importées dans RFEM et RSTAB.

Un excellent support technique

« Nous vous remercions de nous avoir donné des informations si utiles

et adressons nos compliments à l'équipe du support technique Dlubal. Nous sommes toujours impressionnés de voir la rapidité avec laquelle Dlubal fournit des réponses de qualité. J'ai souscrit à de nombreux contrats de service pour des logiciels de calcul de structure, mais votre assistance technique est de loin la meilleure. »