Foire Aux Questions (FAQs)

Rechercher dans la FAQ




Support 24/7

En plus de notre assistance technique (via le chat Dlubal, par exemple), notre site Web contient de nombreuses ressources pour vous aider à utiliser les produits de Dlubal Software.

Newsletter

Recevez régulièrement des informations telles que nos actualités, conseils pratiques, événements, offres et bons d'achat.

Réponse

La vérification du béton armé dans SHAPE-THIN doit être activée dans les données de base du module. Dès que le calcul est activé, il est possible de définir ses paramètres dans un onglet distinct (Figure 01).

Il existe trois types de calcul :

Diagramme de contrainte-déformation (exemple 01) :
Un rapport de calcul existant est déterminé en entrant les efforts internes

Sécurité prévue (exemple 02) :
Une sécurité est déterminée en fonction de l'état de rupture (utilisation = 100 %).

Vérification (exemple 03) :
Vous pouvez augmenter les armatures dans le calcul en entrant un diamètre maximal et minimal ou une armature minimale et maximale.

Quelle que soit la méthode utilisée, vous devez préciser la position de l'armature et l'effort interne agissant (Figure 02).
  • Réponse

    Si des raidisseurs sont soudés sur la poutre de grue, la catégorie d'attache transversale correspondant au Détail constructif 7 du Tableau 8.4 de l'EN 1993-1-9 doit être prise en compte pour la vérification à la fatigue. Cette solution est réalisable dans CRANEWAY en créant des points de contrainte supplémentaires en plus du point d'assemblage entre les raidisseurs et la section. Ceux-ci peuvent être ajustés manuellement dans les paramètres des détails en fonction de la géométrie du raidisseur.


    Lors de la vérification à la fatigue de la poutre de grue, l'étendue de contrainte normale est en outre vérifiée dans les points de contrainte nouvellement créés pour les positions x où un raidisseur est prévu.


  • Réponse

    Un nombre élevé de combinaisons de charges peut allonger le temps de calcul, notamment dans le cas de chemins de roulement longs et de grues nombreuses. Les paramètres suivants affectent le temps de calcul de manière significative :

    Méthode de calcul pour la détermination des efforts internes
    • Calcul rapide : calcul de toutes les combinaisons de charges selon l'analyse du premier ordre, puis calcul des combinaisons de charges déterminantes selon l'analyse du second ordre.
    • Calcul détaillé : calcul de toutes les combinaisons de charges selon la théorie de torsion du second ordre.
    Le calcul rapide peut donc être judicieux pour une vérification préliminaire.

    Longueur visée maximale des éléments finis
    La longueur maximale des éléments finis générés pour le calcul selon l'analyse du second ordre peut être entrée dans une plage comprise entre 100 mm et 2 500 mm. Une division plus fine des éléments finis augmente considérablement le temps de calcul.
    Une longueur pertinente doit être sélectionnée pour les éléments finis afin d'optimiser le temps de calcul en fonction de la structure. Huit éléments par travée de poutre suffisent généralement pour calculer les déformations avec un écart inférieur à 5 % par rapport à la solution exacte.

    Nombre de combinaisons de charges
    Le nombre de combinaisons de charges générées peut être contrôlé à l'aide d'un incrément. Lorsque vous entrez l'incrément, un aperçu du nombre généré de positions de charge du chemin et de combinaisons de charges s'affiche. Un petit incrément se traduit par de nombreuses combinaisons de charges qui nécessitent donc un temps de calcul plus long.

  • Réponse

    Dans SHAPE-MASSIVE, vous pouvez sélectionner l'option « Calcul » pour la vérification du béton armé.



    Vous pouvez ensuite définir une plage de diamètres d'armatures possibles lors de l'entrée des armatures. Le programme peut alors calculer un diamètre dans la plage définie, à partir duquel le calcul en flexion est effectué.

    L'enrobage en béton défini permet de vérifier si le diamètre de l'acier d'armature indiqué peut être intégré.


    Si l'enrobage en béton ou le diamètre requis est trop grand, un message d'erreur correspondant s'affiche après le lancement du calcul.

  • Réponse

    Les facteurs de sécurité partiels sont définis dans les données de base du module lorsque vous sélectionnez l'Annexe Nationale de la norme choisie. Les Annexes nationales prédéfinies ne peuvent pas être modifiées, mais il est très facile de créer une Annexe nationale personnalisée.

    Vous pouvez alors ajuster tous les facteurs propres aux normes.

  • Réponse

    Si vous souhaitez modifier les éléments individuels d'une section déjà insérée, plusieurs méthodes sont à votre disposition :

    1. Sélectionnez une autre section dans la bibliothèque des sections 
    Si vous modifiez la section ou en sélectionnez une autre, les éléments correspondants seront également modifiés. Cliquez sur le bouton « Entrée paramétrique » pour modifier les propriétés de section spécifiées.

    Cette option est particulièrement utile si vous souhaitez conserver la géométrie de base et la symétrie de la section d'origine. Les épaisseurs d'une plaque et la hauteur ou la largeur totale peuvent être ajustées très facilement, par exemple.

    2. Divisez la section en éléments individuels 
    Des éléments individuels indépendants sont ainsi créés à partir de la section insérée. Ils peuvent ensuite être modifiés comme des éléments créés normalement.
    Cette procédure est par exemple utile si vous souhaitez modifier la géométrie de base de la section d'origine.
  • 1 - 10 sur 33

    Contactez-nous

    Contactez-nous

    Vous n'avez pas trouvé réponse à votre question ?
    Contactez notre assistance technique gratuite par e-mail, via le chat Dlubal, sur notre forum international ou envoyez-nous votre question via notre formulaire en ligne.

    +33 1 78 42 91 61

    info@dlubal.fr

    Premiers Pas

    Premiers pas

    Ici vous trouverez quelques trucs et astuces pour faciliter votre prise en main des logiciels de calcul de structure RFEM et RSTAB.

    Simulation des flux d'air et génération des charges de vent

    Le programme autonome RWIND Simulation vous permet de simuler les flux de vent sur des structures simples et complexes à l'aide d'une soufflerie numérique.

    Les charges de vent générées qui agissent sur ces objets peuvent être importées dans RFEM et RSTAB.

    Un excellent service de support technique

    « Mes compliments à l’équipe du support technique

    J’aimerais vous remercier pour votre aide qui m’a été précieuse. Je suis toujours impressionné par la vitesse et la qualité des réponses fournies à mes questions. Je dispose de plusieurs contrats de service avec des acteurs du domaine du calcul de structure, mais votre support technique est de loin le meilleur. »