Foire Aux Questions (FAQs)

Rechercher dans la FAQ

Show Filter Hide Filter





Support 24/7

En plus de notre assistance technique (via le chat Dlubal, par exemple), notre site Web contient de nombreuses ressources pour vous aider à utiliser les produits de Dlubal Software.

Newsletter

Recevez régulièrement des informations telles que nos actualités, conseils pratiques, événements, offres et bons d'achat.

  • Réponse

    L'effet décrit n'est pas une erreur d'affichage, mais uniquement une question de perspective et un bon exemple d'illusion d'optique. Cela dépend si on perçoit le système d'axes comme un coin interne ou externe.

    Exemple : Rubik's cube en vue isométrique

    Le côté jaune du cube est la surface supérieure. Dans la vue isométrique prédéfinie, vous pouvez voir le coin interne du système de coordonnées en diagonale au-dessus. Si vous inversez simplement la vue de sorte que Z pointe vers le haut, X vers la droite et Y vers la gauche, la face inférieure du cube, c'est-à-dire le coin extérieur inférieur du système de coordonnées, est affichée.

    Si vous faites pivoter la vue de 45 ° autour de l'axe horizontal, vous pouvez avoir l'impression de regarder le coin interne du système de coordonnées. Cependant, il s'agit du coin externe..

  • Réponse

    Les surfaces ayant uniquement les directions x et y dans le plan, il est nécessaire de définir la contrainte tangentielle et la contrainte normale. Dans l'exemple suivant, sigma_x doit être la contrainte normale et sigma_y la contrainte tangentielle.

    Le modèle est un conteneur circulaire incliné (Figure 01). Après la modélisation, le programme essaie d'aligner les systèmes d'axes locaux sur les systèmes d'axes globaux (Figure 02). Dans le cas présent, l'axe x doit cependant s'étendre le long du conteneur pour toutes les surfaces. Cette orientation peut être obtenue de la manière décrite ci-dessous.

    L'axe z de toutes les surfaces doit tout d'abord pointer vers l'intérieur ou l'extérieur. Dans cet exemple, la direction extérieure a été sélectionnée. Si ce n'est pas le cas pour une surface, vous pouvez déplacer l'axe z de l'autre côté de la surface en faisant un clic droit sur la surface et en utilisant la fonction « Inverser le système d'axes local ». Sélectionnez ensuite toutes les surfaces et cliquez sur l'onglet Axes dans la boîte de dialogue des surfaces. La Figure 03 montre cette boîte de dialogue. Dans cet exemple, l'une des lignes de contour s'étendant axialement a été sélectionnée pour l'orientation. La Figure 04 montre les systèmes d'axes locaux une fois alignés. Tous les axes x s'étendent axialement et tous les axes y sont dans la direction tangentielle.

    La Figure 05 montre les résultats des contraintes normales de membrane (sigma-x, m) et des contraintes tangentielles (sigma-y, m).

  • Réponse

    L'alignement automatique des axes locaux par rapport au système d'axes globaux est à l'origine de ce phénomène. Il suffit généralement de définir une rotation de barre à l'aide d'angles ou de nœuds auxiliaires. Si l'inclinaison de la barre est inversée, celle-ci doit être divisée puis ajustée à l'aide de la rotation.

    Cliquez sur ce lien ci-dessous pour consulter un article détaillé sur les angles de rotation de barre dans RSTAB et RFEM.
  • Réponse

    La configuration minimale requise pour RWIND Simulation est la suivante :

    • Mémoire vive (RAM) : 4 Go
    • Processeur : x64
    • Mémoire de masse libre : 10 Go
    • Résolution de l'écran et de la carte graphique : 1 280 x 800 px
    • Système d'exploitation : Microsoft Windows 10 64 bits
    Pour utiliser pleinement les capacités de programme, nous recommandons la configuration :

    • Mémoire vive (RAM) : 64 Go
    • Processeur : Intel Core i9-9900K 8 cœurs ou plus
      Le nombre de cœurs a un effet positif sur le temps de calcul, la puissance du processeur, le fonctionnement du programme et la préparation des données graphiques.
    • Mémoire de masse libre : 100 Go
    • Carte graphique : Carte graphique ATI ou NVIDIA récente avec prise en charge OpenGL (NVIDIA GeForce RTX 2070 ou version ultérieure, par exemple).
      L'interface graphique intégrée n'est pas affectée par le calcul.
    • Résolution de l'écran : 1 920 x 1 200 px
    • Système d'exploitation : Microsoft Windows 10 64 bits



  • Réponse

    Nos programmes utilisent les polices du système d'exploitation de l'ordinateur sur lequel ils sont installés.

    Vous devez donc modifier la région dans le Panneau de configuration de votre système d'exploitation. Redémarrez votre ordinateur et les textes devraient s'afficher correctement.

  • Réponse

    Afficher la direction principale de la capacité de charge dans le module additionnel RF-LAMINATE
    Lors de l'entrée dans le module additionnel RF-LAMINATE, il est possible de contrôler graphiquement la direction orthotrope de chaque couche. Pour ce faire, placez simplement le curseur sur la ligne souhaitée de la position correspondante. Un système de coordonnées s'affiche ensuite sur la surface du modèle RFEM (voir la Figure 01). Celle-ci doit être interprétée comme suit :

    axe rouge = axe x = valeur β de la couche correspondante

    En général, les couches extérieures indiquent la direction principale de la capacité de charge. C'est pour cela qu'il suffit de considérer uniquement la première couche. L'axe rouge indique la direction principale de la capacité de charge (voir la Figure 01).

    Affichage de la direction principale de la capacité de charge dans RFEM
    Cependant, la direction principale de la capacité de charge peut être interprétée directement dans RFEM. Les systèmes d'axes locaux des surfaces peuvent être affichés en détail (voir la Figure 02). La direction orthotrope β se réfère à l'axe x local de la surface. Pour l'exemple illustré par la Figure 03, cela signifie que la direction principale de la capacité de charge de la surface de gauche va d'un appui à l'autre. Pour la surface droite, il s'agit de la direction secondaire. Si vous souhaitez modifier la direction principale de la capacité de charge pour la surface droite, vous pouvez faire pivoter le système d'axes local de la surface (voir la Figure 04) ou créer une nouvelle structure et faire pivoter la direction orthotrope β de 90° (voir la Figure 05).

    Si la direction principale de la capacité de charge n'est pas clairement visible, examinez la matrice de rigidité de la surface (voir la Figure 06). Vous pouvez par exemple y trouver la direction principale de la capacité de charge « forte » à l'aide de la rigidité en flexion. L'élément D11 se réfère à l'axe x local de la surface et de l'élément D22 se réfère à l'axe y de la surface locale.


  • Réponse

    Le facteur de charge critique détermine le facteur à partir duquel vous pouvez augmenter une charge jusqu'à ce que le système soit défaillant. S'il est inférieur à un, le calcul selon l'analyse du second ordre est généralement instable car le système est déjà chargé au-delà de la charge critique. Ce facteur est également pris en compte dans la normalisation. L'Eurocode 3 par exemple indique qu'un calcul selon l'analyse du second ordre n'est plus nécessaire lorsque le facteur de charge critique est égal ou supérieur à 10.
    Le facteur de charge critique peut être déterminé à l'aide du module RSBUCK ou RF-STABILITY.
  • Réponse

    Pour afficher ou masquer les systèmes d'axes linéiques, utilisez le Navigateur de projet - Afficher.
  • Réponse

    Si vous utilisez un système 64 bits et la version 64 bits de RSTAB 8 ou RFEM 5, il n'y a pas de limite de taille s'appliquant à ces fichiers.

    Cette limite dépend de la configuration de votre ordinateur.

    La mémoire principale disponible et la mémoire virtuelle définie dans Windows (espace mémoire libre) peuvent être insuffisantes. Dans ce cas, la configuration de l'ordinateur peut être optimisée (augmentation de la RAM ou des capacités du disque dur).
  • Réponse

    Il est généralement possible d'organiser une démonstration individuelle d'un délai d'une à deux semaines. Veuillez nous envoyer trois dates auxquelles vous seriez disponible et notre équipe vous contactera.

    La démonstration elle-même se déroule via le programme TeamViewer ou GoToMeeting. Vous recevrez un lien pour télécharger le programme correspondant à l'avance.

    Cette démonstration dure environ une heure.

1 - 10 sur 43

Contactez-nous

Contactez-nous

Vous n'avez pas trouvé réponse à votre question ?
Contactez notre assistance technique gratuite par e-mail, via le chat Dlubal, sur notre forum international ou envoyez-nous votre question via notre formulaire en ligne.

+33 1 78 42 91 61

info@dlubal.fr

Premiers Pas

Premiers pas

Ici vous trouverez quelques trucs et astuces pour faciliter votre prise en main des logiciels de calcul de structure RFEM et RSTAB.

Simulation des flux d'air et génération des charges de vent

Le programme autonome RWIND Simulation vous permet de simuler les flux de vent sur des structures simples et complexes à l'aide d'une soufflerie numérique.

Les charges de vent générées qui agissent sur ces objets peuvent être importées dans RFEM et RSTAB.

Un excellent service de support technique

««Nous vous remercions pour vos précieuses informations.

Je voudrais féliciter votre équipe technique. Je suis toujours impressionné par la rapidité et la professionnalité de ces réponses. J'ai utilisé de nombreux logiciels sous contrat de support dans le domaine de l'analyse de structures, mais votre support est de loin le meilleur. "