Fonctionnalités de produit

Recherche






Pourquoi Dlubal Software?

Solutions

  • Plus de 25.000 utilisateurs dans 71 pays
  • Une suite logicielle pour tous secteurs d'activité
  • Un apprentissage rapide et une prise en main intuitive
  • Une assistance assurée par des ingénieurs expérimentés 
  • Un excellent rapport qualité/prix
  • Un concept modulaire flexible et adaptable selon votre besoin
  • Un système de licences monopostes et sur serveur adaptable selon le besoin
  • Des logiciels qui ont fait leurs preuves dans de nombreux projets

Newsletter

Recevez régulièrement des informations telles que nos actualités, conseils pratiques, événements, offres et bons d'achat.

  1. Fenêtre 1.1 Données de base du module

    Entrée

    Après avoir démarré le module, sélectionnez le groupe d'assemblage (assemblage rigide), la catégorie puis le type d'assemblage (assemblage rigide par platine ou assemblage rigide avec l'éclisse). Les nœuds à calculer doivent être sélectionnés à partir du modèle RFEM/RSTAB. RF-/JOINTS Steel - Rigid reconnaît automatiquement les barres de l'assemblage et détermine s'il s'agit de poteaux ou poutres en fonction de leur position. L'utilisateur peut maintenant intervenir.

    Si certaines barres doivent être exclues du calcul, elles peuvent être désactivées. De même, les assemblages à calculer peuvent être analysés pour plusieurs nœuds à la fois. Les cas de charge déterminants, les combinaisons de charges ou de résultats doivent être sélectionnés pour le chargement. Il est également possible d'entrer des sections et charges manuellement. L'assemblage est configuré pas-à-pas dans le dernier tableau d'entrée.

  2. Vérification

    La vérification est réalisée selon EN 1993-1-8 et EN 1993-1-1. Nous supposons que les efforts internes sont directement situés dans le nœud défini. Dans le cas d'assemblages poteau-poutre, des excentrements supplémentaires apparaissent dans l'assemblage et sont à considérer dans le calcul. Au-delà de la vérification de l'état limite ultime de l'assemblage, un calcul et une classification de l'assemblage sont réalisés en considérant la rigidité.
  3. Fenêtre 3.1 Vérification - Résumé du module

    Résultats

    Les fenêtres de résultat listent les détails de tous les résultats de calcul. De plus, un graphique 3D est créé et permet d'afficher et masquer des composants individuels, ainsi que des lignes de dimension et, par exemple, des données de soudure. Le résumé indique si les calculs individuels ont été réussis. De plus, le numéro de nœud et le cas de charge déterminant ou la combinaison de charges/résultats déterminantes sont indiqués.

    Lors de la sélection d'un calcul, le module affiche les résultats intermédiaires détaillés comprenant les actions et les efforts internes additionnels de la géométrie d'assemblage. L'option d'affichage des résultats par cas de charge et par nœud est également disponible. Les assemblages sont représentés dans un rendu 3D pouvant être mis à l'échelle. Au-delà des vues principales, il est possible d'afficher les graphiques à partir de n'importe quelle perspective.

    Vous pouvez ajouter les graphiques avec leurs dimensions et étiquettes au rapport d'impression RFEM/RSTAB ou les exporter comme DXF. Le rapport d'impression comprend toutes les données d'entrée et de résultat prêtes pour les bureaux de contrôle. Il est possible d'exporter tous les tableaux vers MS Excel ou comme un fichier CSV. Un menu spécial pour le transfert permet d'entrer les informations pour l'export.

  4. Fonctionnalités

    Généralités
    • Type d'assemblage poteau-poutre: assemblage possible entre la poutre et la semelle du poteau, ainsi qu'entre le poteau et la semelle de la poutre.
    • Type d'assemblage poutre-poutre: calcul des assemblages de poutres par platines d'about résistantes au moment et cornières de semelle rigides
    • Export automatique du modèle et des données de charge à partir de RFEM/RSTAB
    • Boulons de filetage M12 à M36 avec des classes de résistance 4.6, 4.8, 5.6, 5.8, 6.8, 8.8 et 10.9, à condition que ces classes soient admises par l'Annexe Nationale sélectionnée.
    • Presque tous types d'espacements entre trous de boulon et distances entre bordures (un contrôle des distances admissibles est réalisé par le programme)
    • Renforcement des poutres à l'aide de jarrets et de raidisseurs sur les faces supérieures et inférieures
    • Assemblages par platines d'about avec et sans recouvrement
    • Assemblage avec contrainte de flexion pure, avec charge d'effort normal pur (pour les assemblages en traction) ou une combinaison de l'effort normal et de la contrainte de flexion
    • Calcul des rigidités d'assemblage et contrôle de l'existence d'un assemblage articulé, semi-rigide ou rigide
    Assemblage par platine d'about pour un assemblage poteau-poutre
    • Les assemblages entre poteaux ou poutres peuvent être renforcés à l'aide de jarrets sur une face ou avec des raidisseurs sur l'une ou les deux faces
    • Toute une variété de raidisseurs sont disponibles (par ex. des raidisseurs d'âme complets ou incomplets)
    • Jusqu'à dix boulons horizontaux et quatre boulons verticaux
    • Les objets connectés peuvent être des sections en I constantes ou à inertie variable
    • Vérifications:
      • À l'état limite ultime de la poutre connectée (par ex. pour la résistance au cisaillement ou en traction de doublures d'âme)
      • État limite ultime de la platine d'about de la poutre (par ex. un tronçon en T sous contrainte de traction)
      • État limite ultime des soudures de la platine d'about
      • État limite ultime du poteau dans l'aire d'assemblage (par ex. la semelle de poteau en flexion - tronçon en T)
      • Toutes les vérifications sont réalisées selon EN 1993-1-8 et EN 1993-1-1
    Assemblage par platine d'about résistant au moment
    • Deux ou quatre rangées verticales de boulons et jusqu'à 10 rangées horizontales
    • Les assemblages de poutre peuvent être renforcés à l'aide de jarrets sur une face ou de raidisseurs sur l'une ou deux faces
    • Les objets connectés peuvent être des sections en I constantes ou à inertie variable
    • Vérifications:
      • État limite ultime des poutres connectées (par ex. de la résistance au cisaillement ou en traction des doublures d'âme)
      • État limite ultime des platines d'about de la poutre (par ex. des tronçons en T sous contrainte de traction)
      • État limite ultime des soudures aux platines d'about
      • État limite ultime des boulons sur la platine d'about (de la combinaison de la traction et du cisaillement)
    Assemblage par éclisse bout à bout rigide
    • Pour les assemblages par plats de semelles, utilisez jusqu'à dix rangées de boulons
    • Pour les assemblages par doublure d'âme, utilisez jusqu'à dix rangées de boulon dans la direction verticale et horizontale
    • Le matériau de la cornière peut être différent de celui des poutres
    • Vérifications:
      • L'état limite ultime des assemblages de poutre (par ex. de la section nette dans l'aire en traction)
      • État limite ultime des tasseaux (par exemple de la section nette sous contrainte de traction)
      • L'état limite ultime des boulons individuels et des groupes de boulons (par ex. pour la vérification de la résistante en cisaillement du boulon individuel)
  5. Définition d'une articulation de barre avec la non-linéarité « Diagramme d'échafaudage »

    Non-linéarité d'articulation de barre « Diagramme d’échafaudage »

    Les non-linéarités des articulations de barre de type « Échafaudage - N phiy phiz » et « Diagramme d'échafaudage » permettent d'activer la simulation mécanique d'un assemblage tubulaire avec un raccord entre deux éléments de barre.

    Le modèle équivalent transfère grâce à l’état de compression le moment fléchissant par le tube extérieur comprimé et après avoir fermé le bout aussi par le raccord du tube intérieur.

  6. Détermination de l'amortissement de Rayleigh dans RF-/DYNAM Pro - Forced Vibrations

    Convertir l’amortissement de Lehr en celui de Rayleigh

    Le calcul avec la considération de l’amortissement (aussi de l’amortissement de Lehr) n’est pas possible dans les intégrations directes de pas de temps. En revanche, les coefficients d'amortissement de Rayleigh sont indiqués par l'utilisateur.

    Dans la littérature scientifique, l'amortissement recommandé pour certaines formes de constructiion n'est dans beaucoup de cas qu'une approximation grossière des ratios d'amortissement réels. RF-/DYNAM Pro - Forced Vibrations permet d'utiliser la valeur d'amortissement pour déterminer l'amortissement de Rayleigh. Ceci peut appliquer pour une ou deux fréquences angulaires définies par l'utilisateur.

  7. Section efficace dans SHAPE-THIN 8

    Calcul au flambement de plaques avec raidisseurs selon EN 1993-1-5, 4.5

    SHAPE-THIN 8 permet de calculer la section efficace des plaques avec raidisseurs soumises au flambement selon le chapitre 4.5 d'EN 1993-1-5.

    La contrainte critique de flambement est calculée selon l'Annexe A.1 d'EN 1993-1-5 pour le flambement des plaques avec au moins 3 raidisseurs longitudinaux ou encore selon l'Annexe A.2 pour le flambement de plaques avec un ou deux raidisseurs dans la zone de compression. La vérification de la sécurité au gauchissement est également possible.

  8. Case « Nombre d'incréments de charge »

    Détermination automatique du nombre d'incréments de charge

    Si la case « Nombre d'incréments de charge » est décochée, le nombre d'incréments de charge sera déterminé automatiquement dans RFEM pour réaliser les tâches non-linéaires de manière efficace. La méthode utilisée se base sur un l'algorithme heuristique.
  9. Raffinement de maillage adaptatif

    Raffinement de maillage intelligent

    Cette fonctionnalité permet de raffiner automatiquement le maillage EF sur les surfaces. Le raffinement du maillage est progressif. À chaque étape, un nouveau maillage EF est généré en fonction de l'analyse d'erreur numérique de l'étape précédente. L'erreur numérique est basée sur l'estimateur d'erreur de Zienkiewicz-Zhu et est évaluée à travers les résultats sur les éléments surfacique. L'analyse d'erreur est réalisée pour une analyse linéaire statique. Le maillage est généré pour un cas de charge (ou une combinaison de charge) sélectionné. Le maillage EF est ensuite utilisé pour tous les calculs.

Contactez-nous

Contactez-nous

Vous avez des questions relatives à nos produits ? Vous avez besoin de conseils pour votre projet en cours ? Contactez-nous ou visitez notre FAQ, vous y trouverez de nombreuses astuces et solutions.

+33 1 78 42 91 61

info@dlubal.fr

Premiers Pas

Premiers pas

Ici vous trouverez quelques trucs et astuces pour faciliter votre prise en main des logiciels de calcul de structure RFEM et RSTAB.

Un logiciel puissant et efficace

« À mon avis, le logiciel est si puissant et efficace que les utilisateurs ne comprennent sa puissance et son utilité que lorsqu'ils sont familiarisés au programme. »