RF-CONCRETE Members Version 5

Manuels en ligne, exemples d'introduction, didacticiels et autres documentations

RF-CONCRETE Members Version 5

Activer le mode plein écran Quitter le mode plein écran

2.4.6 Fluage et retrait

Fluage et retrait

La détermination des coefficients de fluage φ (t, t 0 ) et de retrait ε c, s (t, t s ) selon EN 1992-1-1, Annexe B est décrite dans le chapitre 2.2.6 .

Le fluage et le retrait dans le modèle sont considérés par calcul comme décrit ci-dessous.

Fluage

Si les déformations sont connues à un instant t = 0 ainsi qu'à tout autre moment t, le coefficient de fluage φ t peut être spécifié comme suit.

φt = εtεt=0 - 1 

L'équation est convertie à la déformation au moment t. La corrélation suivante est alors obtenue pour les contraintes uniformes (inférieures à environ 0,4 f ck ).

εt = εt=0 · φt + 1 

Pour les contraintes supérieures à env. 0,4 f ck , les déformations augmentent de manière disproportionnée, entraînant la perte de la référence supposée linéairement.

Le calcul dans RF-CONCRETE Members utilise une solution commune raisonnable pour la construction: La courbe contrainte-déformation du béton est déformée par le facteur (1+ φ).

Figure 2.28 Distorsion de la relation contrainte-déformation pour déterminer l'effet de fluage

Lorsque l'on prend en compte le fluage, des contraintes uniformes de fluage sont supposées pendant la durée de l'application de la charge comme indiqué dans la figure ci-dessus. Du fait de la négligence des redistributions des contraintes, la déformation est légèrement surestimée par cette approche. De plus, ce modèle ne prend en compte que la réduction de contrainte car la variation de déformation (relaxation) n'est pas prise en compte: Si nous supposons un comportement élastique linéaire, il serait possible de supposer une proportionnalité et la distorsion horizontale refléterait également la relaxation dans un rapport de (1+ φ). Cependant, ce contexte est perdu pour la relation contrainte-déformation non linéaire.

Cette procédure représente donc une approximation. Une réduction des contraintes due à la relaxation ainsi qu'un fluage non-linéaire ne peuvent pas ou ne peuvent être représentés que de manière approximative.

Le coefficient de fluage φ t appliqué dans RF-CONCRETE Members doit être considéré comme un coefficient de fluage effectif. Pour les calculs à l'ELU, le rapport de la charge de fluage et de la charge agissante doit être pris en compte. Les coefficients de fluage déterminés selon le chapitre 2.2.6 doivent être ajustés comme indiqué dans l'équation suivante.

φt,eff = kriecherzeugende Lastwirkende Last · φt 

Diminution

La question se pose de savoir comment les distorsions du composant structural sont pertinentes pour le calcul. La raison en est la réduction restreinte du béton due aux armatures. Si les conditions aux limites des composants «minces» communs avec déformation de retrait uniformément répartie sont supposées, les courbures des composants ne se produiront que pour la distribution asymétrique des armatures.

Le retrait peut donc être représenté par une pré-déformation du béton ou de l'acier. Dans le détail, cela signifie que la «déformation libre» de l'acier est limitée par une pré-déformation positive du béton. De la même façon, il est possible de modéliser le composant avec une pré-déformation négative de l'acier afin que le béton retienne la déformation libre de l'acier précontraint. Les deux variantes affichent des répartitions de contrainte identiques tout en tenant compte de la pré-déformation correspondante, mais elles diffèrent significativement selon le niveau de déformation: Si l'acier est précontraint, l'état de contrainte indique immédiatement les zones de traction et de compression dues au retrait. Si le béton est pré-contraint, il est possible de faire des déclarations à partir de l'état de la déformation concernant la réduction réelle du béton.

La détermination des déformations étant déterminante pour le calcul, il est sans intérêt de déterminer si la modélisation dans la détermination de la rigidité est réalisée par une précontrainte positive du béton ou par une précontrainte négative de l'armature.

Les barres RF-CONCRETE prennent en compte la déformation due au retrait due à la pré-déformation négative de l'acier d'armatures.