Dlubal RFEM 5 & RSTAB 8 – Barre simple ou articulée dans l’analyse de stabilité de doubles cornières dans RF-/STEEL EC3

Trucs & Astuces

L’article précédent (Dlubal RFEM 5 & RSTAB 8 – Analyse de stabilité des doubles cornières dans RF-/STEEL EC3 ) a décrit l’analyse de stabilité des doubles cornières. Il a traité l’analyse effectuée sur une barre simple.

Nous nous posons la question sous quelles conditions de frontière ceci est actuellement permis. EN 1993-1-1, clause 6.4.4 vous donne des règles de calcul pour les soit disant « barres incorporées placées près l'une à l'autre ». Les doubles cornières adossées (back-to-back) doivent être toujours connectées par des vis ou par des selles soudées. L’espacement maximal entre les connexions est défini comme 15 fois le rayon de giration minimal d’une cornière. Il n’y a pas de valeurs spécifiques pour l’espace entre les barres, mais il devrait être dans l’intervalle des épaisseurs habituelles des platines de calage.

Si ces limites sont dépassées, vous devez calculer des barres articulées. En principe, les efforts internes globaux peuvent être déterminés sur une barre simple. En complément aux  pré-déformations, vous devez considérer aussi la rigidité de cisaillement. Ceci peut être contrôlé par la valeur t* dans RFEM et RSTAB (voir the figure). Cette valeur est appliquée quand vous calculer l’aire de cisaillement et dépend du calcul d’un treillis ou d’un cadre. Les formules pour t* sont décrites par exemple dans Petersen : Steel Construction, 4th Edition, tableau 17.1 (ici, t* est indiqué comme tE).

Plus d'informations

Contactez-nous

Contactez-nous

Vous avez des questions relatives à nos produits ? Vous avez besoin de conseils pour votre projet en cours ? Contactez-nous ou visitez notre FAQ, vous y trouverez de nombreuses astuces et solutions.

+33 1 78 42 91 61

info@dlubal.fr

RFEM Structures en acier
RF-STEEL EC3 5.xx

Module additionnel

Vérification des barres en acier selon l'Eurocode 3