Dlubal RFEM 5 & RSTAB 8 - Points de contrainte pour les contraintes de cisaillement

Trucs & Astuces

Les contraintes dans la section transversale de barre sont calculées dans les soi-disant points de contraintes. Ces points sont placés dans la section transversale à des endroits, où les valeurs extrêmes pour les contraintes dans le matériau pourraient se retrouver.
Pour déterminer les contraintes, les paramètres suivants des points de contraintes sont utilisés:
- Les coordonnées par rapport au centre de gravité de la section transversale (pour les contraintes normales de la force axiale et les moments de flexion)
- Moments statiques (pour des contraintes de cisaillement dues aux forces de cisaillement)
- Epaisseur (pour des contraintes de cisaillement dues aux forces de cisaillement et du moment de torsion)
- Zone centrale pour les sections fermées (pour des contraintes de cisaillement dues au moment de torsion)

Pour les sections à parois minces, il peut être simplement supposé que la contrainte de cisaillement est parallèle à la paroi de la section transversale. Par conséquent, les parties des contraintes de cisaillement résultant à la fois les composantes des forces de cisaillement sont additionnées. Le signe des moments statiques définit ici, quelles parties doivent être positivement ou négativement appliquées.
La contrainte de cisaillement due au moment de torsion doit être considérée différemment pour la contrainte totale de cisaillement, selon la présence d'une section transversale ouverte ou fermée. Pour une section transversale ouverte, la contrainte de cisaillement de torsion est la résultante de la somme de chacune des contraintes de cisaillement qui entraîne la plus grande valeur absolue de la celle-ci. Par contre, pour une section transversale fermée, la contrainte de cisaillement en torsion est simplement ajoutée à la somme des contraintes de cisaillement individuelles. Ici, les signes basés sur la zone centrale et les moments statiques sont définis de telle sorte qu'elles correspondent aux conventions spécifiques de signe de la contrainte de cisaillement du programme qui dépend de la charge.
Les points de contrainte se trouvant à l'intérieur de la section transversale ne permettent pas l'hypothèse mentionnée ci-dessus lorsque la contrainte de cisaillement est parallèle à la paroi de la section transversale. Ici, une méthode particulière de doubles points  de contrainte est utilisée pour créer deux points de contrainte avec des coordonnées identiques dans la section transversale. L’un des points de contrainte considère le moment statique sur l'axe y (paramètre de la contrainte de cisaillement due à la force de cisaillement verticale), l'autre le moment statique sur l'axe z (paramètre de contrainte de cisaillement due à la force de cisaillement horizontale). Pour ces points de contrainte, le moment statique complémentaire est respectivement égal à zéro. Il est possible d'assigner différentes épaisseurs aux doubles points de contrainte qui ont une influence sur le calcul de contrainte de cisaillement. Les contraintes de cisaillement sont considérées comme des éléments interdépendants agissant perpendiculaire l’un par rapport à l'autre - ce sont deux composantes d'un état de contrainte. Pour la détermination de la contrainte totale de cisaillement, les deux parties sont ajoutées quadratiquement. La contrainte de cisaillement due au moment de torsion n'est pas prise en compte dans ces points.
Les contraintes de cisaillement des combinaisons de résultats dans les doubles points de contrainte ne peuvent être combinées linéairement. Par conséquent, les valeurs extrêmes de ces deux composantes sont évaluées avec les contraintes de cisaillement complémentaires correspondantes en vue de déterminer la plus grande contrainte de cisaillement totale.

Contactez-nous

Contactez-nous

Vous avez des questions relatives à nos produits ? Vous avez besoin de conseils pour votre projet en cours ? Contactez-nous ou visitez notre FAQ, vous y trouverez de nombreuses astuces et solutions.

+33 1 78 42 91 61

info@dlubal.fr

RFEM Logiciel principal
RFEM 5.xx

Programme de base

Logiciel de calcul de structures aux éléments finis (MEF) pour les structures 2D et 3D composées de plaques, voiles, coques, barres (poutres), solides et éléments d'assemblage

Prix de la première licence
3 540,00 USD
RSTAB Logiciel principal
RSTAB 8.xx

Programme de base

Logiciel de calcul de structures filaires composées de charpentes, poutres et treillis. Il permet d'effectuer le calcul linéaire et non-linéaire et de déterminer les efforts internes, déformations et réactions d'appui

Prix de la première licence
2 550,00 USD