355x
005500
23.04.2024

Analyse de stabilité avec torsion

Lors d'une vérification de l'acier dans RFEM 6 ou RSTAB 9, l'avertissement m'indique que la torsion est négligée lors des analyses de stabilité. Pourquoi ? Comment éviter ce message d'avertissement ?


Réponse:

Les normes ne considèrent pas la torsion dans les analyses de stabilité selon la méthode de barre équivalente ou la méthode générale. Le message d’avertissement en informe l’utilisateur.

Tout d'abord, l'amplitude de la Contrainte de torsion ou des moments de torsion doit être analysée. D'infimes moments de torsion présents dans les barres à vérifier empêchent souvent certains formats de vérification. Afin de les négliger et de supprimer l'avertissement, vous avez la possibilité de modifier les valeurs limites dans la configuration pour l'ELU. Il n'y a aucune base normative pour cette valeur limite et donc aucune spécification générale. En savoir plus :
Négliger la torsion

Dans le cas de sections ouvertes, on suppose généralement que les moments de torsion agissants ne sont pas transférés par la torsion primaire, mais par la torsion secondaire (gauchissement). Dans RFEM 6 et RSTAB 9, les efforts internes sont déterminés à l'origine uniquement avec six degrés de liberté sans considérer le gauchissement. Concernant les faibles moments de torsion agissants, il semble évident de négliger les contraintes de torsion dans la vérification. Cependant, lorsqu'il s'agit de moments de torsion importants, un calcul doit être effectué avec sept degrés de liberté afin de considérer simultanément l'influence du moment de gauchissement et des contraintes de cisaillement de torsion secondaires. C'est par exemple possible avec le module complémentaire Flambement par flexion-torsion (7 degrés de liberté) pour RFEM 6  


Auteur

M. Rehm est responsable du développement de produits pour les structures en bois et il fournit une assistance technique aux clients.

Liens