Considération des imperfections dans RFEM 5 et RSTAB 8

Trucs & Astuces

Dans le monde des ingénieurs de structure, les imperfections sont une expression très courante. De façon générale, les imperfections décrivent la déformation de structure ou différence par rapport à son état de production à partir de sa forme idéale telles les défauts de verticalité, les défauts de rectitude, les défauts de planéité, les défauts d'ajustage et toutes excentricités mineures présentes dans les assemblages de la structure non chargée.

Les imperfections sont généralement appliquées dans le calcul de structure, si l'équilibre des forces sur le système déformé est recherché pour les composants. Cette analyse géométriquement non-linéaire en combination avec les composants prédéformés évoqués précédemment prévoit des augmentations pour les efforts internes et les déformations en comparaison à l'analyse géométriquement linéaire. Toutefois, on peut réaliser avec ces augmentations des efforts internes et des déformations dans de nombreux cas un dimensionnement beaucoup plus efficient des composants de la structure par rapport à un dimensionnement simple, dans lequel l'imperfection du composant est considérée avec les coefficients d'amplification.

Les normes de vérification telles que l'EN 1993-1-1 permettent la simulation des imperfections de charges fictives appropriées. La grandeur de la charge fictive est ici déterminée par la composante de force normale et son comportement au flambage.

Afin de représenter toute forme de imperfection, il existe une imperfection initiale d'aplomb et une imperfection locale en arc. L'imperfection initiale d'aplomb simule un composant penché sur toute sa longueur. L'imperfection locale en arc simulée par contre une courbe décrivant le flamblement.

Nos programmes peuvent simuler ce genre d'imperfections par les imperfections de barre. Cette imperfection de barre est organisée dans le programme comme une charge. Cet attribut permet d'ajouter les imperfections comme cas de charge à ajouter d'autres séries de cas de charge. Ainsi, il est possible de vérifier différentes géométries d'imperfections par différentes juxtapositions de cas de charge dans un modèle de calcul.

Exemple:
CC1 = Poids propre
CC2 = Charge imposée
CC3 = Imperfection dans la direction X
CC4 = Imperfection dans la direction Y

CO1 = 1,35 x CC1 + 1,5 x CC2 + 1,0 x CC3 ... Combinaison des cas de charge avec imperfection dans X
CO2 = 1,35 x CC1 + 1,5 x CC2 + 1,0 x CC4 ... Combinaison des cas de charge avec imperfection dans Y

Le programme détermine alors séparément pour chaque combinaison de cas de charge, la force normale et y ajoute le calcul de la charge équivalente. Étant donné que cette force normale peut changer en raison de l'analyse géométriquement non-linéaire dans les itérations respectives, la force normale est vérifiée et modifiée si nécessaire après chaque itération pour la charge équivalente d'imperfection. Pour les composants avec un diagramme d'effort normal variable, il est considéré la moyenne d'effort normal sur toute la longueur de la barre pour la charge d'imperfection.

Plus d'informations

Contactez-nous

Contactez-nous

Vous avez des questions relatives à nos produits ? Vous avez besoin de conseils pour votre projet en cours ? Contactez-nous ou visitez notre FAQ, vous y trouverez de nombreuses astuces et solutions.

+33 1 78 42 91 61

info@dlubal.fr

RFEM Logiciel principal
RFEM 5.xx

Programme de base

Logiciel de calcul de structures aux éléments finis (MEF) pour les structures 2D et 3D composées de plaques, voiles, coques, barres (poutres), solides et éléments d'assemblage

RSTAB Logiciel principal
RSTAB 8.xx

Programme de base

Logiciel de calcul de structures filaires composées de charpentes, poutres et treillis. Il permet le calcul linéaire et non linéaire des efforts internes, des déformations et des réactions d'appui