En calculant des surfaces dans RF-CONCRETE Surfaces, j'obtiens dans certaines zones une armature minimale élevée suite à la vérification à l'ELS. Dans d'autres zones, l'armature minimale est néanmoins significativement plus petite. Pourquoi ?

Réponse

La détermination de l'armature minimale est basée par défaut sur une répartition des contraintes dans la zone de traction avant l'ouverture initiale des fissures (coefficient kc selon l'EN 1992-1-1 7.3.2 (7.2.)), qui dépend de la charge externe (Figure 01). Kc est une valeur variable.

Selon l'état de la contrainte (par exemple, flexion pure, flexion et traction, flexion, compression et traction pure), l'armature minimale peut varier sur différentes zones de la surface.

Il est également possible d'ajuster les paramètres par défaut. Il est ainsi possible de sélectionner un maintien de flexion (kc = 0,4) ou un maintien centrique (kc = 1,0) (Figure 02).

Dès que l'on suppose une valeur constante pour kc, l'armature minimale est indépendante de la charge externe et est appliquée uniformément sur le composant structural.

Vous pouvez également sélectionner la direction dans laquelle le maintien doit être considéré (Figure 03).

Mots-clés

Armature minimale Déformation gênée Centre Maintien de flexion

Téléchargements

Contactez-nous

Contactez-nous

Vous n'avez pas trouvé réponse à votre question ?
Contactez notre assistance technique gratuite par e-mail, via le chat Dlubal, sur notre forum international ou envoyez-nous votre question via notre formulaire en ligne.

+33 1 78 42 91 61

info@dlubal.fr

RFEM Logiciel principal
RFEM 5.xx

Programme de base

Logiciel de calcul de structures aux éléments finis (MEF) pour les structures 2D et 3D composées de plaques, voiles, coques, barres (poutres), solides et éléments d'assemblage

Prix de la première licence
3 540,00 USD
RFEM Structures en béton
RF-CONCRETE 5.xx

Module additionnel

Vérification des poutres et surfaces (plaques, voiles, structures planes, coques) en béton armé

Prix de la première licence
810,00 USD