Poutres en retombée, nervures et poutres en T : Cisaillement entre l'âme et les membrures des sections en T

Article technique

Ce texte a été traduit par Google Translate

Lire le texte source

Pour assurer l’efficacité des plaques en béton, qu’elles agissent en traction ou compression, il est nécessaire que celles-ci soient couplées à l’âme de manière résistante au cisaillement. Ce couplage est obtenu de manière similaire au transfert de cisaillement dans l’assemblage entre les sections en béton réalisé par l’interaction entre bielles de compression et tirants. Pour assurer la résistance au cisaillement, il est nécessaire de connaître la résistance de la bielle de compression et de vérifier qu’une quantité suffisante d’armatures transversales soit prévue pour résister à l’effort de tirant.

Vérification selon EC2-1-1

Il doit être prouvé que l'effort tranchant actif v Ed ne dépasse pas les efforts tranchants résistants vRd, max et vRd, s:
${\mathrm v}_\mathrm{Ed}\;\leq\;{\mathrm v}_{\mathrm{Rd},\max}\;\mathrm{und}\;{\mathrm v}_\mathrm{Ed}\leq\;{\mathrm v}_{\mathrm{Rd},\mathrm s}$

L'effort tranchant longitudinal v Ed est déterminé par la relation $ {\ mathrm v} _ \ mathrm {Ed} \; = \; \ frac {{\ mathrm {ΔF}} _ \ mathrm d} {{\ mathrm h} _ \ mathrm f \; \ cdot \; \ mathrm {Δx}} $. ΔF d correspond à la différence de force longitudinale qui se produit dans une section de corde unilatérale sur la longueur Δx. Pour déterminer cette différence d'effort longitudinal, l'effort de compression de la semelle F cd, a et l'effort de courroie de traction F sd, a sont requis. Pour Δx, il est permis de supposer un maximum de la moitié de la distance entre le point zéro de moment et le moment maximum. Lorsque les charges individuelles agissent, la longueur Δx ne doit pas être supérieure à la distance entre les charges individuelles.

Figure 01 - Notations pour la connexion entre la bride et l'âme (Source: [1])

L'armature pour l'absorption des efforts de traction dans la plaque qui est transversale à l'âme est déterminée comme suit:
$(\frac{{\mathrm A}_\mathrm{sf}\;\cdot\;{\mathrm f}_\mathrm{yd}}{{\mathrm s}_\mathrm f})\;\geq\;\frac{{\mathrm v}_\mathrm{Ed}\;\cdot\;{\mathrm h}_\mathrm f}{\cot\;{\mathrm\theta}_\mathrm f}$

De plus, il faut démontrer que la capacité portante de la bielle en compression (A sur la Figure 01) de la membrure n'est pas dépassée. Cette opération est effectuée avec l'équation $ {\ mathrm v} _ \ mathrm {Ed} \; \ leq \; \ mathrm \ nu \; \ cdot \; {\ mathrm f} _ \ mathrm {cd} \; \ cdot \; \ sin \; {\ mathrm \ theta} _ \ mathrm f \; \ cdot \; \ cos \; {\ mathrm \ theta} _ \ mathrm f $.

S'il existe une charge simultanée due à la flexion transversale de la dalle et au cisaillement longitudinal entre l'âme et les membrures, la section en acier la plus grande résultant des deux vérifications pour la couche supérieure de la dalle doit être arrangée. Cela signifie également que l'armature de flexion transversale supérieure peut être complètement compensée pour la position supérieure de l'armature de cisaillement.

Considération du cisaillement entre l'âme et la semelle dans les barres RF-CONCRETE

Les joints en cisaillement peuvent être considérés dans RF-CONCRETE Members de la fenêtre 1.6 Armatures sous l'onglet «Cisaillement des joints».

Figure 02 - CONCRETE Members

Résultats de la vérification du cisaillement des joints

Les fenêtres 2.1 à 2.4 affichent les armatures requises résultantes. Ces résultats peuvent être affichés par section, par ensemble de barres, par barres ou par position x.

Figure 03 - Résultats de la vérification du joint de cisaillement

La sortie de l'armature requise pour l'articulation par cisaillement est donnée par la sortie de l'armature transversale par longueur de section a sf . Dans la fenêtre «Résultats intermédiaires», vous pouvez voir des valeurs intermédiaires pour le calcul du cisaillement entre les membrures et l'âme. Ces valeurs intermédiaires sont listées sous la branche de résultat «Forces de cisaillement entre la poutre et l'âme».

Bibliographie

[1]  Fingerloos, F .; Hegger, J .; Zilch, K .: Eurocode 2 für Deutschland - Kommentierte Fassung (2e éd.). Berlin : Beuth, 2016
[2] Manuel RF-/CONCRETE Members. Tiefenbach: Dlubal Software, octobre 2017. Télécharger

Téléchargements

Liens

Contactez-nous

Des questions sur nos produits ? Besoin de conseils sur un projet ?
Contactez notre assistance technique gratuite par e-mail, via le chat Dlubal ou sur notre forum international. N'hésitez pas à consulter les nombreuses solutions et astuces de notre FAQ.

+33 1 78 42 91 61

info@dlubal.fr

RFEM Logiciel principal
RFEM 5.xx

Programme de base

Logiciel de calcul de structures aux éléments finis (MEF) pour les structures 2D et 3D composées de plaques, voiles, coques, barres (poutres), solides et éléments d'assemblage

Prix de la première licence
3 540,00 USD
RFEM Structures en béton
RF-CONCRETE 5.xx

Module additionnel

Vérification des poutres et surfaces (plaques, voiles, structures planes, coques) en béton armé

Prix de la première licence
810,00 USD