Définition des largeurs de nervure pour les poutres à l'aide de l'exemple d'une poutre à deux travées

Article technique sur le calcul de structure et l'utilisation des logiciels Dlubal

  • Base de connaissance

Article technique

Afin de calculer correctement une retombées de poutre ou une poutre en T dans RFEM 6 et le module complémentaire « Vérification du béton », il est essentiel de déterminer les « Largeurs de semelle » pour les nervures. Cet article traite des options d'entrée pour une poutre à deux travées et du calcul des dimensions de la semelle selon l'EN 1992-1-1.

Entrées pour déterminer les largeurs de semelle des barres nervurées à l'aide des formules de l'Eurocode 2

Référence à l'Eurocode 2

Selon [1] 5.3.2.1(2), la largeur efficace de la dalle devrait être déterminée à partir de la distance l0 entre les points zéro des moments. Cela signifie que les longueurs de segment doivent être basées sur les points de moment zéro du système.

Dans le cas d'une poutre à travée simple avec appuis articulés, la saisie est relativement simple car la longueur de la barre est la même que la longueur du segment.

Exemple « Poutre à deux travées »

Dans cet exemple, l'entrée pour une poutre à deux travées doit être décrite, en spécifiant plus précisément les informations concernant la longueur de référence l0 de [1], Figure 5.2 dans la boîte de dialogue de saisie « Modifier la barre » de la nervure.

D'après la Figure 5.2 de [1] , les longueurs de référence l0 suivantes sont obtenues pour les travées individuelles li d'une poutre continue, décrits dans l'interface du programme avec lref :

Cet article traite de la saisie d'une nervure à deux travées. Les dimensions correspondantes dans le modèle RFEM sont les suivantes :

Deux types d'entrée différents sont également examinés ci-dessous.

  • Modèle composé de deux nervures
  • Modèle avec barre continue et nœud de type « Sur la ligne »

Modèle composé de deux nervures

Avec ce système, les spécifications concernant les longueurs de référence doivent être implémentées à l'aide de la travée de rive l1 de [1], Figure 5.2. Cela signifie que le premier « Segment » a une longueur de référence de 85 % de la longueur de barre de la première travée. Par conséquent, lors de la saisie de la nervure dans l'onglet « Nervure », la longueur du premier segment est définie comme suit :

Pour déterminer la longueur du deuxième segment l0 au-dessus du poteau, les longueurs l1 et l2 des deux travées adjacentes au poteau sont requises (voir la Figure 5.2 dans [1]). Cependant, RFEM 6 ne peut pas déterminer cela automatiquement avec ce type d'entrée (nœud standard via un poteau). Pour la saisie dans RFEM, cela signifie que le « Type de définition » doit être remplacé par « Définie par l'utilisateur » pour le deuxième segment et que la longueur du segment doit être entrée manuellement. Dans cet exemple, la longueur à entrer est l0 = 0,15*(5,00 m + 5,00 m) = 1,50 m.

Ces entrées pour la première barre de la nervure à deux travées doivent maintenant être répétées pour la deuxième barre. Cependant, il est important de s'assurer que les entrées de segment sont inversées en conséquence et que le segment défini par l'utilisateur avec lref = 1,50 m doit alors être entré avant le segment avec lref = 4,25 m.

Modèle avec barre continue et nœud de type « Sur la ligne »

Comme nous l'avons vu dans la version précédente, la définition des longueurs de segment pour déterminer les largeurs de semelle est relativement complexe si la poutre à deux travées se compose de deux barres individuelles.

Dans RFEM 6, vous pouvez donc entrer une poutre à deux travées ou à plusieurs travées à partir d'une seule barre. Dans ce cas, un nœud de type « Sur la ligne » est entré à l'endroit où le poteau doit être connecté à cette poutre, de sorte que la poutre n'a plus besoin d'être divisée en barres individuelles.

Comme une seule barre doit être modifiée pour la poutre, il est désormais plus facile de définir tous les segments pour déterminer les largeurs de nervure.

Dans ce cas, il suffit d'indiquer la longueur du segment correspondant dans la première colonne « Ordonnées ». Par défaut, cette opération est effectuée à l'aide d'une entrée de pourcentage. Pour cette poutre à deux travées, les passages au moment nul peuvent être présumés et entrés sur la base de [1], Figure 5.2 à 42,5 % et 57,5 % de la longueur de barre.

Dans ce cas, les valeurs en pourcentage résultent de la considération d'une poutre à deux travées. Pour les poutres continues avec un nombre différent de travées, ces pourcentages doivent être ajustés en conséquence.

Comparaison des deux variantes d'entrée

Selon la manière dont le modèle a été saisi ou généré via les interfaces BIM, les deux variantes de la saisie peuvent être considérées. La première variante de définition de la poutre continue à l'aide de barres individuelles correspond davantage à l'entrée classique, encore connue dans RFEM 5. Ici, cependant, la définition des longueurs de segment, telle que décrite dans cet exemple, est un peu plus complexe. Vous devez donc, si possible, entrer les nervures sous forme de poutres continues à l'aide de nœuds de type « Sur la ligne ». D'une part, cela simplifie l'entrée des longueurs de segment des nervures, et d'autre part, l'armature de la retombées de poutre ou de la poutre en T peut être effectuée sur une barre. L'entrée d'un ensemble de barres pour la définition uniforme de l'armature serait également omise dans ce cas.

Les largeurs efficaces des nervures sont cependant identiques.

Limitation des largeurs b-y, max et b+ y, max

Si plusieurs poutres sont insérées parallèlement les unes aux autres dans un plancher nervuré, il est possible que la valeur calculée de la largeur de semelle des différentes nervures se « chevauche ». Pour éviter cela, les valeurs limites b-y, max et b+ y, max peuvent être définies sur la base de [1] Figure 5.3 et des largeurs bi. Dans cet exemple - voir les images précédentes - ces valeurs ont été entrées avec 2,50 m.

Mots-clés

Nervure Retombée de poutre Poutre en T Largeur d'intégration Semelle Âme Travée Travée efficace Largeur de plaque

Littérature

[1]   Eurocode 2: Design of concrete structures - Part 1‑1: General rules and rules for buildings; EN 1992‑1‑1:2004 + AC:2010

Laissez un commentaire...

Laissez un commentaire...

  • Vues 1211x
  • Mis à jour 25 janvier 2024

Contactez-nous

Contacter Dlubal

Vous avez d'autres questions ou besoin de conseils ? Contactez-nous par téléphone, e-mail, chat ou via le forum, ou consultez notre FAQ, disponible 24h/24 et 7j/7.

+33 9 80 40 58 20

[email protected]

RFEM 6
Halle avec toit en arc

Programme de base

La nouvelle génération de logiciels aux éléments finis est utilisée pour le calcul de structures composées de barres, de surfaces et de solides.

Prix de la première licence
4 650,00 EUR
RFEM 6

Concrete Design for RFEM 6

Vérification

Le module complémentaire Vérification du béton permet d'effectuer différentes vérifications selon les normes internationales. Vous pouvez effectuer des vérifications de barres, de surfaces et de poteaux, ainsi que des analyses de poinçonnement et de déformation.

Prix de la première licence
2 850,00 EUR